• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Macondo

Macondo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 6 0
5 jours 0 5 0

Derniers commentaires


  • Macondo Macondo 28 juin 23:21

    C’est dingue, cette préservation de mon espèce ! Il est tout neuf, tout frais, il débarque à peine, il n’a encore rien fait, il n’est mouillé dans rien pour l’instant, il n’a même pas voté quoi que ce soit, il n’a léché les pieds à personne, ne fume pas de havane, cire peut-être lui même ses pompes et se fait couper les cheveux par sa femme, mais pourtant déjà mes dents du fond baignent dans une insondable détestation irrépressible liée à une reconnaissance purement inconsciente issue du cerveau reptilien. Je dois posséder un incroyable don de Mère Nature ! J’ai essayé avec les autres enfarinables en proche devenir ça fait exactement pareil, tous sexes confondus voir indéterminés, mélenchon inclus comme il se doit dans ...


  • Macondo Macondo 28 juin 22:05

    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
    Un autre expert des monts et des vaux de Vénus ? Enchanté de croiser un autre Martien. Cosmique, c’était pour saisir cet instant inénarrable hors du fonctionnement naturel de notre système solaire, où le fameux dépôt fumeux évoqué il y a peu, tombe pile entre les deux ventricules. Cosmétique ! On remarque immédiatement, un sens aigu de la synthèse et à moindre octet, tout ce que la planète demande ... Mais je tiens néanmoins à m’opposer avec vigueur à ta fin de message austère, la Vie c’est plus que facile c’est incroyablement simple, un choix quasi enfantin entre les deux auxiliaires de la langue française ... OK plutôt de Mars, le concept, en fait.


  • Macondo Macondo 27 juin 20:58

    La violence féminine est plus sophistiquée, interdisant tout dépôt de plainte, ne laissant aucune trace physique apparente. Sorte d’instant cosmique, bref, mémorable, sans nul autre pareil, cette fraction de seconde pouvant devenir éternelle, où elle chie dans ton cœur ...


  • Macondo Macondo 27 juin 13:10

    @sirocco
    Effectivement, c’est d’une tristesse absolue et je veux bien présenter à titre personnel mes excuses sincères au règne animal au nom de toute l’humanité en y associant même la partie la plus conchiée. Je racontais qu’il restera sûrement quelques taureaux en enclos quand il n’y aura plus aucun squale dans les océans ... Avantage de cette considération simpliste sur une barbarie à visée culinaire, ça exclut provisoirement les 500.000.000 tonnes de plastiques en tout genre qui finiront en nanomerde dans toute la chaîne alimentée pour parachever le grand oeuvre ... Anthropocène ? J’ai pas fais de grec ni de latin, ça doit vouloir dire : « Après le feu, la roue, l’imprimerie, les lumières, quatre révolutions industrielles, chions maintenant dans nos assiettes, sans entrave ! » ...


  • Macondo Macondo 26 juin 18:54

    Pour une oreille de taureau d’élevage, combien d’ailerons de requins sauvages ? Leur agonie respective ? L’un « semble » achevé « avec respect » suivant « les règles d’un certain art » et c’est seulement occis que seront prélevés ces appendices valant trophée et apportant « la gloire » comme après tous combats « à la vie à la mort » depuis la nuit des temps. L’autre amputé sera lui dévoré par ses semblables en coulant vers les profondeurs ... Quel ratio annuel, entre les oreilles de Madrid et les ailerons de Kyoto ?







Palmarès